Les Miracles

C’était terminé. « Maintenant je peux ouvrir les yeux ».


Lorsqu'il reprit conscience il fut surpris de n'avoir aucune douleur ni aucune faim. « Je sens que mon corps va bien, je vais me lever ». Il se leva. « Mes jambes et mes pieds sont robustes.


J'ai jeûné 21 jours et me sens prêt à marcher. C'est un miracle, je n'ai pas faim, je me sens léger ». Il fit ce premier pas et partit. Les moines l'attendaient au coucher du soleil. Au pied de la montagne, Usui se blessa à l'orteil, il saignait, cela faisait mal. Il s'assit et prit son orteil dans la main.


La douleur s'affaiblir et le sang arrêta de couler. Il continua à tenir son orteil En main jusqu'à ce que la douleur ait complètement disparu. Il regarda son orteil et vit qu'il n'y avait plus aucune trace de blessures.

 

Il ne restait plus que du sang sec. « C'est un deuxième miracle ! ».

Un peu plus loin sur la route, il trouva des cendres, ce qui veut dire qu'il y avait moyen de manger et que tout le monde était le bienvenu. Il s'approcha d'un vieillard qui allumait le feu et lui dit : « bonjour vieil homme », « bonjour mon cher moine, vous êtes bien matinal ». « Oui, je sais. Vous resterait-il un peu de thé et de riz ?

 

J'aimerais aussi avoir quelques légumes et du poisson séché si vous en avez ». Le vieil homme devinait grâce à sa barbe que le moine revenait d'une longue méditation. « Je ne peux vous donner à manger toutes ces choses, vous risqueriez une grosse indigestion, et je n'ai pas de médicaments. La ville est loin. Il faudra attendre que je vous aie préparé un repas léger ». « Merci, c'est très gentil, mais je vais essayer ».

 

Le docteur Usui se sentit faible en allant vers la table pour y attendre son repas. Le vieillard se dit :

« eh bien, s'il désire manger tant, qu'il le fasse, je ne serai pas responsable ».


La petite fille du vieillard âgée de 15 ans apporta le repas. Elle pleurait et dit au moine : « mon cher moine, j'ai une rage de dents depuis trois jours, j'ai tellement mal que je ne peux arrêter mes larmes, je suis incapable de manger, le dentiste habite trop loin, je ne peux y aider ».


Le cœur d’Usui s’ouvrit à l'enfant et il mit la main sur sa joue. Elle s'écria : « mon cher moine, vous avez fait un miracle, la douleur a disparu ».Il eut du mal à la croire. Mais c'était vrai, elle était heureuse et n'avait plus mal. L'enfant le remercia et raconta tout à son grand-père.


Le vieil homme vint près du moine et lui offrit son repas en signe de reconnaissance. Nous n'avons pas d'argent, mais par gratitude nous offrons le repas. C'est tout ce que nous pouvons offrir ». Usui dit : « merci, j'accepte, merci beaucoup ». Il se retourna vers son repas et mangea toute la nourriture. Les gens le regardaient espérant qu'il n'ait pas d'indigestion.


Il n'eut pas d'indigestion et il repartit car il fallait arriver au temple avant la tombée de la nuit. Un jeune page attendait Usui à la porte du temple, Usui lui demanda des nouvelles du moine principal. « Il souffre d'arthrite et de maux de dos, il est alité ». Avant d'aller rendre visite au moine, Usui alla dans sa chambre pour se rafraîchir et se changer.

 

Ensuite il se rendit au chevet du moine. « Mon cher moine, je suis revenu. La méditation a réussi ». Le moine voulut avoir tous les détails et Usui posa ses mains sur le moine en lui racontant sa méditation. Le moine lui dit qu'il n'avait plus mal et qui pourrait dormir. « Je vais bien, vous dites que cela s'appelle?

 

News

Formations

 

Nouvelles formations, qui seront dispensées à l'ISAHE.

 

Voir dans la Rubrique Agenda dans l'onglet Formations

 

Liens Partenaires

PCE Instruments France vous offre des appareils de mesure, des systèmes de régulation et contrôle, des instruments de laboratoire et balances triés du A au Z pour des applications de mesure et pesage pour les domaines de l’industrie, le commerce et la recherche.